LES TRANSPORTEURS
 13 000 M² d'EXPOSITION
 LES INFRASTRUCTURES
 LES INDUSTRIELS
 LES TRANSPORTEURS
 VOYAGE
 PLAN DE L'EXPOSITION

LES TRANSPORTEURS

A pied, (…), en voiture, en train, en bus, en métro, en avion, en bateau ou en taxi

De la RATP à la première compagnie européenne d’autocars, des trois divisions d’Air France - dont Air France Cargo et Air France Industrie- à Novatrans, l’opérateur de référence du transport combiné rail-route en France, de la SNCF aux services offerts par Servair et Dassault Falcon Service, de Chronopost International à Fedex… Tous les métiers qui concourent aux transports et aux services qui s’y rattachent exposent leurs compétences et leurs savoir-faire.

Des matériels imposants tels que le réacteur d’un Boeing 747, le bogie, pièce maîtresse sur lequel reposent les voitures du métro ou encore un toboggan d’évacuation (que nous vous souhaitons de ne jamais voir déployé en dehors de l’exposition) ; les simulateurs de conduite utilisés pour la formation des conducteurs de TGV et des pilotes d’Airbus ; la maquette animée du fonctionnement du Réseau Express Régional ou celle grandeur nature du nez du TGV, un « écorché » d’avion cargo ; la géolocalisation en temps réel dans l’exposition d’un taxi circulant en région parisienne seront autant de fils conducteurs pour entrer dans les coulisses des transports, en découvrir les multiples facettes, comprendre, par exemple, quels métiers concourent à la maintenance des matériels roulants de la RATP, suivre le trajet d’un conteneur, de son chargement sur un chariot filoguidé à sa livraison, découvrir le fonctionnement de la fameuse « boîte noire » mais aussi la chaîne logistique du transport des produits pharmaceutiques ou des produits frais commandés sur internet.

De belles rétrospectives parcourent une histoire concrète et imagée du travail et de ses évolutions, établissant parallèles entre hier et aujourd’hui et soulignant du même coup avancées et transformations :
Des petits trous du poinçonneur des Lilas, cher à Serge Gainsbourg, à la télébillétique ; de Jean Gabin, conduisant « sa » locomotive à vapeur dans La bête humaine au conducteur de TGV ; du léger siège d’osier qui équipait la première ligne aérienne entre Paris et Londres au siège ultra-sophistiqué des gros porteurs d’aujourd’hui…